Le BCEHSAOF/BIFAN (1916-1959)

Liste des contributions d’auteurs africains dans le

Bulletin du Comité des Etudes Historiques et Scientifiques de l’AOF /

Bulletin de l’Institut Français d’Afrique Noire (1916-1959)

 

1916

– KANE Abdoulaye, « Histoire et origine des familles du Fouta Toro », 325-343.

1919

– BEN HAMOUDA, « Proverbes songhoi », 62-67

– DIAGNE Amadou Mapaté, « Un pays de pilleurs d’épaves: le Gandiole », 137-177

1921

– SY Bendaoud Mademba « La dernière étape d’un conquérant (odyssée des dernières années du Sultan Ahmadou de Ségou racontée par son cousin et compagnon d’infortune Mohammadou Hassimou Tall) » traduction bambara de Bakar Diko, 473-480.

1927

– TRAVELE Moussa (avec Henri Labouret), « Quelques aspects de la magie africaine », 477-545

1928

– DELOBSOM Dim, « Le Morho-Naba et sa cour », 386-421

1930

– SY Abdel Kader Mademba, « Au Sénégal et au Soudan Français », 100-215

– SIDIBE Mamby, « Nouvelles Notes sur la chasse au Birgo (Cercle de Kita, Soudan Français) », 48-67.

1932

– SIDIBE Mamby, « Coutumier du cercle de Kita (Soudan) », 72-177

1933

– BA Ahmadou « Contribution à l’histoire des Regueibat », 333-359

1934

– FADIGA Bouillagui, « Une circoncision chez les Markas du Soudan », 564-577.

1935

– QUENUM Maximilien, « Au pays des Fons », 143-337

– KANE Abdou Salam, « Du régime des terres chez les populations du Fouta Sénégalais », 449-461

– SIDIBE Mamby, « La famille chez les Foula du Birgo, du Fouladougou Arhala et du Fouladougou Saboula (cercle de Kita, Soudan Français) », 462-539

1936

– DOUMBIA Paul-Emile Namoussa, « Etude du clan des forgerons », 344-351

1937

– MISKE Ahmed Ould, « Une tribu maraboutique : les Ahel Barikalla », 482-506

1938

– LY Djibril, « Coutumes et contes des Toucouleur du Fouta Toro », 304-page

1939[1]

– BALDE Cheikhou, « Les associations d’âge chez les Foulbe du Fouta-Djallon », 89-109

– SISSOKO Fily Dabo, « Glossaire des mots français passés au malinké », 325-366

– BALDE Cheikhou, « L’élevage au Fouta-Djallon (régions de Timbo et de Labé) », 630-44.

-SIDIBE Mamby, »Famille, vie sociale et vie religieuse chez les Birifor et les Oulé », 697-742

– BA Ahmadou, « Notice sur Maghama et le canton du Littama », 743-761

1940

– YARO Joseph, DIKO Salah, « A propos des crocodiles sacrés de Bandiagara », 211-216

– TRAORE Mamadou, « Jeux et jouets des enfants foula », 237-247.

– DOUCOURE Boubou, « Notice sur l’origine des habitants de Goumbou », 350-357.

1942

– CISSOKHO Bamb[a], « Notes sur le Diankhouran », 155-159

1943

– SERPOS TIDJANI Abdou, « Un procédé de divination au Dahomey : la gourde pendule », 122-135

1949

– ABBO Hamadou (avec Jean-Paul LEBEUF et Maxime RODINSON), « Coutumes du Mandara », 471-490.

1950

– OUEDRAOGO Joseph, « Les funérailles en pays mossi », 441-455

1951

– BA Amadou Hampaté, « Note sur la migration des villages sambourou », 487-488

1953

– ADANDE Alexandre, « Le maïs et ses usages dans le Bas Dahomey », 220-282

– LY Abdoulaye, « Conséquences des cas Labat et Loyer », 751-766

– LY Abdoulaye, « Retour sur la fondation au XVIIe siècle du Comptoir français d’Albreda », 1262-1277.

1954

– LY Abdoulaye, « Sur la politique guinéenne de Louis XIV, conditions et débuts », 22-54.

1955

– AKINDELE A. et AGUESSY Cyrille, « Données traditionnelles relatives aux Fons Dovinou de Savalou », 551-560.

1957

– GUEYE Y., « Essai sur les causes et les conséquences de la micropropriété au Fouta Toro », 28-43

– BA Tamsir Ousmane, « Essai historique sur le Rip (Sénégal), 564-591

1959

– KOUROUBARI Amadou, “Histoire de l’imam Samory”, 544-571

 

[1] A partir de 1939, il s’agit du BIFAN (série B).

Les voix africaines de la « bibliothèque coloniale » (Afrique Occidentale Française, 1900-1960).