PAPA GUÈYE FALL (1894-1965)

Né en 1894 à Saint-Louis du Sénégal. Il effectue d’abord sa scolarité chez les frères de Ploërmel. A l’âge de 12 ans, il se convertit au catholicisme sous le nom de baptême Jean Octave. Admis directement en deuxième année à l’École normale de Saint-Louis en 1908, il en ressort diplômé et intègre le cadre indigène des instituteurs en 1910, à l’âge de 16 ans. Fall Papa Guèye débute sa carrière dans une école de Saint-Louis comme directeur-adjoint, puis directeur dans une école du Gandiole, au nord de Saint-Louis. Muté le 1er janvier 1912 dans le Baol à l’école de Toul, puis à l’école de Khombole jusqu’en 1915, Fall Papa Guèye a dirigé ces deux établissements.

Engagé volontaire durant la première Guerre mondiale, il est incorporé au bataillon de l’AOF le 16 novembre 1915. Combattant à plusieurs reprises sur le front, il termine la guerre comme officier au grade de sous-lieutenant de réserve après avoir suivi une formation à l’école des élèves officiers de Valréas dans le département du Vaucluse. De retour au Sénégal, Fall Papa Guèye intègre en 1920 le cadre supérieur de l’enseignement grâce à un arrêté pris par le gouverneur général de l’AOF. Cette décision est soumise à la condition que Fall Papa Guèye obtienne le Brevet élémentaire (BE). Cependant, il ne le présente pas immédiatement, préférant assurer les fonctions de secrétaire-rédacteur au Conseil Colonial entre 1920 et 1922. Fall Papa Guèye bénéficie ensuite d’un congé de six mois pour présenter le BE à l’Ecole Normale d’Instituteur d’Aix-en-Provence, diplôme qu’il obtient en juillet 1922. De 1923 à 1939, il est directeur de l’école de l’avenue Faidherbe à Dakar. En 1933, il fonde le Foyer France-Sénégal, association culturelle et sportive qui regroupait à Dakar l’élite de la jeunesse intellectuelle. C’est dans ce cadre qu’en 1937 Léopold Sédar Senghor prononça sa conférence sur le « Problème culturel en AOF ». En 1938, Fall Papa Guèye crée la Fédération des Anciens Combattants du Sénégal. Il est également membre fondateur et animateur de l’Amicale des Officiers de Réserve de Dakar.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Fall Papa Guèye est mobilisé à sa demande le 05 septembre 1939. Envoyé en France en avril 1940 avec le premier contingent d’originaires des quatre communes du Sénégal, il est fait prisonnier par les Allemands le 21 juin 1940. Fall Papa Guèye s’évade le 2 janvier 1941 du camp de prisonniers de Courcy à Épinal. Il est démobilisé le 18 août 1941. De retour au Sénégal, il est affecté à Dakar, au poste de directeur-adjoint à l’EPS Maurice Delafosse d’août 1941 à février 1943. Il retrouve ensuite un poste de directeur à l’école Malick Sy puis à l’école de la Médina jusqu’en 1953. Pendant l’année 1947, il occupe un poste à haute responsabilité en métropole : attaché de cabinet du socialiste Marius Moutet au ministère de la France d’Outre-Mer. De 1954 à 1957, Fall Papa Guèye occupe les fonctions de Secrétaire Général de l’Assemblée Territoriale du Sénégal. En parallèle, il s’investit toujours dans le monde associatif des anciens combattants. En 1957, il fonde une école privée laïque à Dakar avec l’aide d’anciens combattants. Actuellement, cette école porte son nom. Couvert de décorations, Fall Papa Guèye meurt le 31 mai 1965 à Dakar.

Olivier Jouanneau

Bibliographie

FALL Papa Guèye, « L’enseignement des filles au Sénégal et dans la circonscription de Dakar », L’éducation africaine, n°87, Juillet-Décembre 1934, p. 191-193

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les voix africaines de la « bibliothèque coloniale » (Afrique Occidentale Française, 1900-1960).

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search