Léopold Kaziendé (1910-1999)

Né à Kaya (HauteVolta) en 1910. En 1919, il débutait sa scolarité à l’école préparatoire de Kaya puis il la poursuivit à l’Ecole régionale de Ouagadoudou, à l’Ecole primaire supérieure et enfin à l’Ecole normale Ponty (19291932). En octobre 1932, il rejoignit son premier poste au Niger, à Borni’Konni. En 1935, il fut nommé directeur de l’école préparatoire de Filingué, puis en 1939, directeur adjoint de l’EPS de Niamey. En 1941, il est muté à Filingué puis à Maradi en 1946 et à l’Ecole régionale de Dosso en 1947. En décembre 1947, il repartit pour Fikingué où il resta jusqu’en 1957. Léopold Kaziendé a occupé plusieurs postes de ministres (ministre des Travaux publics, des Mines et de l’Hydraulique ; des affaires économiques, du commerce et de l’industrie, Ministre d’Etat, chargé de la défense nationale) sous Diori Hamani (1958-1974), jusqu’au coup d’Etat de 1974. Il fut ensuite mis en détention jusqu’en 1978 .

Bibliographie

« L’odyssée du vieux Diadié », L’éducation africaine, n°102-103, 1939, p. 57-72

« L’origine des Soudié », L’éducation africaine, n°104, 1940, p. 32-44.

« Poison de flèche », Notes africaines, n°18, avril 1943, p.8

« A propos de la morale », L’éducation africaine, n°18, 1953, p.21-23

Léopold Kaziendé,  « La colonisation française vue par un instituteur africain sorti de William Ponty en 1932 », Niamey, le 1er décembre 1988. Manuscrit non publié.

Souvenirs d’un enfant de la colonisation, Porto Novo, édition Assouli, 1998 (6 volumes).

Mayaki tounfalis, gentilhomme sahélien, Imprimerie IBS, Niamey, sans date, pagination inconnue.

Samafou, fragments biographiques de la vie de Boubou Hama, (Préface de Jean-Dominique Plenel), Paris, L’Harmattan, 2016. (écrit en 1983 d’après le préfacier).

Une réflexion sur « Léopold Kaziendé (1910-1999) »

  1. Nous recherchons l’ouvrage souvenirs d un enfant de la colonisation de Léopold Kaziende
    Nous aimerions l acheter s’il est toujours disponible
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les voix africaines de la « bibliothèque coloniale » (Afrique Occidentale Française, 1900-1960).

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search